Tu sais que tu es étudiant à Rennes 2 quand sur ta liste de course y a marqué "Mots fléchés"

Publié le par nobody's listening

 

Ca y est, enfin cinq minutes pour souffler... avant de reprendre pour le sprint dès demain. 

 

Bref, quoi de new dans la over fucking cool vie des nétudiants de Rennes 2 ?

Cette semaine avait lieu le festival K-barré, et comme j'aime bien me pourrir la vie, j'ai accepté d'être bénévole. Recrutée à l'arrache avec plusieurs autres de ma promo. Nous découvrons que le festival est aussi bien organisé que... la fac dans laquelle il est organisé. Prévenu la veille pour le lendemain pour arriver sur place sans que personne ne sache pourquoi on t'avait fait venir. 

 

C'est ainsi que jeudi j'étais bénévole de 12h à 14h sur un projet mené par des étudiants de l'ESRI mit des étudiants des beaux arts. Le tout en salle Jarry. Apparemment je devais être là pour faire l'installation, l'accueil du public et le démontage. Il faut savoir que la salle Jarry est la salle de "répète" de la fac. Et qu'on y accède avec un badge. Que y a une alarme et tout. qui protège trois projos pourris que ta lampe de chevet c'est mieux et... de l'amiante. Beaucoup d'amiante. En plus c'est en sous-sol et sans fenêtre. 

 

L'animation était sensé commencer à 12h30. A cette heure-là, nous attentions toujours le badge d'ouverture. La nana de l'ESRI de nous demander si y avait moyen d'en obtenir un. On lui a répondu qu'elle était à Rennes 2 et qu'elle perdrait plus de temps à se fighter avec l'administration pour son bodge qu'en attendant le porteur du badge. 

Résultat quand le gars s'est enfin pointé, y avait déjà un quart d'heure de retard sur l'horaire. Ce qui fait que ma collègue et moi nous sommes retiré de la partie installation because qu'on les aurait plus géner qu'autre chose vu que personne n'avait jugé bon de nous informer des particularités du projet.

Alors ensuite il nous fallait accueillir le public. Sauf que de public il n'y avait pas. On nous demande de faire une annonce à l'extérieur, de crier pour attirer. Moi je veux bien, mais s'il y a quelqu'un pour m'entendre crier. Certes, on a l'habitude de dire qu'à Rennes 2, l'été les fleurs poussent sur les pelouses de l'université et les hippies avec. Mais on est encore en plein mois de février et en plus il avait plus. Alors l'étudiant moyen de Rennes il était allé poser ses fesses en Erève ou dans le hall B pour bouffer son sandwich. 

On a quand même fait preuve de bonne volonté en allant voir les quelques courageux qui trainaient aux alentours. J'ai eu du mal à expliquer à ma collègue qu'elle ne ferait venir personne en prononçant le mot "électrodes" comme mot clé, et que la réponse "euh ça sert à quoi ??" était tout à fait naturel. Je me suis fait engueuler comme quoi l'art n'avait pas être utile et qu'étant en art du spectacle je devrais le savoir. Oui d'accord, l'art n'a pas à avoir d'utilité, les électrodes, si. Et dans l'imaginaire collectif ça renvoie à des trucs très précis et pas très positifs, alors je reste intimement persuadée que d'un point de vue communication c'était pas top comme angle d'approche. 

 

Bref, j'avais perdu ma journée. 

 

Un exam de passé ce matin... J'aime quand sur mon sujet y a marqué "vous répondrez en une dizaine de lignes pour chaque question et de façon synthétique" et que y en a quand même qui arrive à rendre six pages. Ou comment perdre cinq points à peine la prof a posé les yeux sur ta copie. J'aime aussi les gens qui râlent parce que c'est trop une grosse pute. D'accord, cette prof-là ne sourit jamais (ou rarement), d'accord c'est pas le genre à faire des blagues ou raconter des anecdotes toutes les cinq minutes, d'accord elle a des fringues en tapisserie. Cependant, quand tu vois que dans ton exam t'as la question "décrivez le mouvement des académies au 17ème siècle" et le tout sur 8 points... j'ai juste envie de dire que c'est du putain de cadeau. J'aime aussi les gens qui l'insultent parce qu'elle a osé refusé à une étudiante de passer l'examen pour cause de 15 minutes de retard. Oui il y a des profs plus tolérants qui si tu t'excuses humblement te laissent composer. Et t'en as d'autres qui appliquent le règlement à la lettre. Et ils ont tout autant raison. On nous répète juste depuis nos 15 ans qu'il faut arriver à l'heure (voire en avance) à n'importe quel examen. Les gens assumer vos conneries, c'est pas comme si vous étiez pas au courant des règles en cours. 

 

Sinon la cité U se vide. Reste moi, les étrangers et les cracheurs de molards qui semblent avoir formé un gang voué à me poursuivre jusqu'à ce que je cède. Mais je tiendrai bon >.< 

Sinon je vais finir par aller faire mes courses avec des lunettes de soleil parce que les néons me tuent les yeux. 

 

Et il faut que les créateurs de mots fléchés arrêtent de croire qu'on connaît la carte de l'Ukraine par coeur, j'en ai marre de pas pouvoir finir mes grilles >.<

Commenter cet article