Pas de sélection à l'entrée de l'université. C'EST PAS VRAI

Publié le par nobody's listening

 

Donc pour pas changer des habitudes si chères à l'université, la fin de semestre se fait en catastrophe. Hier j'ai hiberné à la BU. Mais je vous raconterai ça ultérieurement. (non parce qu'elle est vraiment immensissime cette BU ! Faudra en faire un live report je crois) Je viens ici exposer à mes quatre visiteurs l'humanité toute entière les dessous de l'université. Et je peux vous le dire ça va chier dans le ventilo. 

 

Le plus grand mensonge de l'université est comme le titre l'indique, gentiment empreinté à monsieur Goldman (oui je suis en phase "c'était mieux avant" donc j'ai des souvenirs de mon père sur le chemin des vacances qui essaient de chanter Envole moi mais ça monte beaucoup trop haut pour lui et on se marre), est bien de crier sur les toîts qu'il n'y a pas de sélection pour pénétrer en ces murs. 

 

Et c'est vrai que ça a un côté facilement accessible. Ton bac en poche tu peux prétendre t'installer sur les bancs de n'importe quel amphi quelque soit la couleur du bac en question. Une fois payés les 400 euros de frais d'inscription cela va sans dire. Et oui la sécu ça coûte cher ! Jusqu'à tes 20 ans on t'épargnera de la payer donc tu pourras t'en tirer pour 150euros seulement. Aller souris ! Si t'as sauté une classe tu pourras bien avoir ta licence avant tes 20 ans ! 

 

Bien entendu ami lecteur, tu me diras, il y a des bourses qui existent. Certes certes. Mais je vais t'enseigner un autre fait petit scarabée fraicheur fraise des bois : c'est toujours les mêmes qui ont les aides et de toute façon il faut bien mettre la barre quelque part. Comme Mr La-moutarde-me-monte-au-nez nous le disait en cours d'SES "comment justifie-t-on l'endroit où l'on met la barre ? Car ceux qui sont tout juste au dessus de la barre auraient quand même besoin de l'aide en question toutefois il faut quand même mettre une barre." J'étais en 1ère et je ne voyais pas encore très clairement ce que ça cela signifiait. Alors maintenant je vous traduis ce que ça veut dire : être à peine échelon 0, statut que vous obtenez ou pas selon les années et les ajustements faits par l'Etat français (pour ceux qui ne parlent pas ce langage : échelon 0 = exonération des frais d'inscription) et environ 30euros d'allocs logement. Tu auras beau avoir fait attention l'argent durement gagné durant ta saison sera parti avant même que tu ais fait tes cadeaux de Noël. Tes parents t'aideront comme ils pourront mais bon ton père c'est pas Steve Jobs (ce qui est quand même une bonne nouvelle parce que ça veut dire qu'il est encore en vie). Du coup, rendu en mars, il va te falloir te serrer la ceinture. Et oui, car quand on mange une fois tous les deux jours on maigrit. Environ 10kg en un mois. Ca va vite ! 

 

C'est un kiff de tous les instants tu verras. Et puis les barmans adorent qu'on paye sa bière à 3 euros en pièce de 10 centimes. C'est une joie de voir des gens de ta fac ou ta cité U être échellon 6 (= max de bourse et d'allocs) qui ne font même pas acte de présence en cours alors que toi à côté tu te galères et la fin du mois tu manges pas. Awesome !

 

La sélection se fait par ta capacité à trouver de la nourriture (ou à survivre de n'en avoir pas trouvé) et un logement. 

 

Mais revenons à l'université elle-même car après tout elle n'est pas responsable du fait que tu n'ais pas d'argent.

Quand tu poseras les pieds dans ta nouvelle petite université chérie, on va te rabacher les oreilles avec le taux d'échec qui est en moyenne à 80%. (si ça c'est pas une sélection déjà je sais pas ce que c'est) Tes professeurs seront hautement navrés de voir pareils résultats et voudront à tout prix que cette année soit l'année qui change totalement le visage de la fac. Sauf qu'il n'y a pas assez de place dans l'amphi pour tout le monde. Resterons en deuxième année ceux qui auront accepté d'écrire sur leurs genoux. Les emplois du temps changent et trois classes ont cours dans la même salle. Resteront ceux qui auront accepté de faire trois fois le tour de la fac pour trouver la bonne salle. Resterons ceux qui auront accepté de lire les livres. Resterons ceux qui sauront faire face à de pareilles situations :

 

854e6257-3a2a-469d-8c7e-2635551f75a7.jpg

 

Le tout sans s'arracher les cheveux, se mettre debout sur sa table d'amphi et hurler aux scandales suivi par tous ses camarades en colère. Enfin tout dépend des amphis, certaines tables ne seraient pas vraiment d'accord... Et puis il faut se méfier de la fameuse solidarité étudiante.... c'est pas toujours très fiable. 

 

Ah oui et survivront ceux qui iront voir ailleurs qu'en cours parce que certains profs (et c'est triste à dire) racontent vraiment de la MERDE. A se demander s'ils comprennent ce qu'ils racontent... Exemple de perle du jour : "Les thématiques du théâtre au 19ème sont ancrées dans le social. Mais elles trainteront aussi de sujets sociaux".  Je ne cite personne. Surtout que je peux même plus l'appeler Mme Garde-robe-unique parce qu'aujourd'hui, elle en avait une nouvelle. 

 

cat-wall.jpg

 

PS : non la dernière photo n'est pas HS. 

 

Citation du titre : Jean-Jaques Goldman - C'est pas vrai

 

Commenter cet article