Ou comment tomber à plat...

Publié le par nobody's listening

exercice :

Etape 1 : dessiner la carte du monde de tête en cinq minutes top chrono

Etape 2 : en fonction des formes obtenues, donner des noms aux différents pays (sans être obligé de respecter les frontières existantes !)

Etape 3 : choisir un pays et le décrire avec : le nom des habitants, s'il y existe une hiérarchie particulière, l'organisation du pays, sa devise, sa monnaie, le principal commerce d'exportation, le plus grand auteur de l'histoire du pays, un élément qui définit le pays.

 

Here's my text :

 

Bienvenu en Applati ! Car oui, ici vous serez toujours le bienvenu. En effet, tellement peu de gens du monde extérieur s'aventurent par là qu'on les bichonne.

 

Les habitants d'Applati, plus communément appelés les Bas Relief, se répartissent en plusieurs catégories bien définies. Au ban de la société il y a les Sans humour, ceux dont les blagues tombent toujours à plat. On ne les aime pas beaucoup. Mais la qualité première des Bas Relief étant leur incroyable tolérance, on ne les chasse pas, on leur donne même du travail. Dans la télé réalité généralement.

 

A l'opposé de l'échelle sociale, se trouvent les Obèses, confortablement installés dans leur canapé pour regarder de passionnants documentaires sur les licornes atomiques à l'occasion, mais plus généralement la télé-réalité. A Applati, on fait gros cas de l'avis des obèses. En effet, il n'est jamais très agréable de se retrouver coincé entre du béton ébouillanté par le Soleil et 175g de graisse fortement sujettes à la loi de la gravité. On manque d'air généralement.

 

Entre ces deux extrêmes, on trouve les Longilignes ou presque. Mais bon, soyons franc, il n'y a rien de bien intéressant à dire sur eux.  C'est d'ailleurs une partie de la population appelée à disparaître.

 

A Applati, le pouvoir est détenu par à peu près tout le monde. Car c'est bien connu, tout le monde il est gentil tout le monde il est beau. Enfin en tout cas c'est ce qui est marqué sur le papier. Mais comme plus personne n'a la moindre idée d'où on a rangé ce foutu papier, le pouvoir revient généralement à celui qui gueule le plus fort et qui possède un écran plat 45/9ème avec cristaux liquide intégrés.

 

La devise de ce beau pays est "manger plus pour grossir plus". Ce que certains respectent du mieux qu'ils peuvent là ou d'autres osent se rebeller (et se font donc écraser par ceux qui ont beaucoup mangé).

 

Après avoir utilisé les framboises, les cranberries et les rognures d'ongles comme monnaie courante, les Bas Relief sont finalement rentrés dans le XXIème siècle et payentt maintenant en lunettes 3D. Pour un repas correct à Applati comptez une paire de lunettes et un verre droit. A noter que les branches datant des premières presses sont activement recherchées.

 

Le plus grand auteur de l'histoire étant connu sous le nom fort exotique de Marc. Ses textes d'une platittude jamais égalée jusque là ravissent les Sans humour de génération en génération. Mais les Obèses s'y retrouveront aussi et aimeront à faire de ses livres de chouettes papiers peints pour la niche de leur chien.

 

Le principal commerce d'exportation consiste en la rédaction de concepts d'émissions de télé-réalité. En effet, personne dans le monde entier n'a jamais réussi à égaler le manque de relief de leurs émissions. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais il faut rendre à Marc ce qui appartient à Marc, et par conséquent, les Bas Relief restent les maîtres incontestés en la matière.

 

Ce qui définit le mieux le pays, la chose que l'on retient à coup sûr :c'est sa ligne d'horizon que vous pouvez voir d'où que vous soytez à Applati. Car rien ne dépasse en ce pays...

 

Oui je sais mes catégories elles ont des noms pourris xD Mais j'avoue que pour celle là, que je voulais réserver à l'atelier d'écriture, j'étais vraiment à court d'idées....

Et si j'arrive à rentrer chez papa maman pour les vacances je vous scannerai ma so beautiful carte du monde que quand ttu la vois tu te dis que j'ai bien fait de pas faire fac de géo...

Publié dans So be happy together !

Commenter cet article