"Nous sommes contre" comme dirait l'autre.

Publié le par nobody's listening

La désyndicalisation est un phénomène assez récent (comme la terminal c'est loin je me souviens plus exactement de quand ça date....). Le mot lui même en dit assez long : il s'agit d'une diminution du nombre de syndiqués accompagnés d'une perte de poids pour cause de manque de représentativité. Bref, je vous refais pas tout mon cours, là n'est pas le but (surtout que tout le monde s'en fout même si c'était bigrement intéressant OO). Cette année, j'ai pu un peu mieux comprendre comment tout ça se passait de l'intérieur.

 

En septembre, j'ai en effet eu l'idée hautement lumineuse d'adhérer à l'UNEF. Ouai je sais "mais que t'est-il passé par la tête ????".... Un courant d'air je dirais. Mais un grooooos courant d'air. Courant d'air se déguisant en "mais j'ai envie de m'impliquer et de faire bouger les choses d'abord je suis jeune j'ai 20 ans je veux changer le monde !!!". Bah faudrait commencer par revoir toute l'organisation du truc OO

 

L'UNEF est donc un "syndicat" étudiant. Les guillemets sont là pour signaler que syndicat c'est un bien grand nom, qu'en vérité ce n'est qu'une assoce qui n'a en rien le statue légal de syndicat. Mais bref, passons les détails.

J'avais biiiiiiiien choisi mon moment ! Effectivement, il y avait une jolie petite réforme du système des retraites en cours. L'UNEF a donc désespérément tenter de mobiliser les étudiants. Un peu galère dès le mois de septembre quand tu sais même pas où faire tes courses pour manger ce soir où que putain cette bande de trous du cul de Rennes 2 m'ont collé trois cours en même temps ! (oui car à Rennes 2 on est très très fort pour la création des emplois du temps) Bref. Il a donc fallu un moment avant de mettre le train sur les rails.

J'ai eu l'incommensurable chance de pouvoir participer à des réunions de mon syndicat.... Excusez moi je pourrais avoir une corde s'il vous plaît ? Entre les dialogues de sourd, les fois où on m'appelait trente fois pour me rappeler lheure et le lieu du rendez vous pour qu'au final je poireaute une demi heure sans que personne ne se pointe franchement j'ai trop kiffé....

 

J'ai eu aussi l'immense joie de differ des tracs... Putain encore ces cons de l'UNEF qu'est-ce qu'ils veulent encore ??? Loin de moi l'idée de blâmer ces chers étudiants sur lesquels tout le monde saute pour distribuer moultes tracs (j'en ai une jolie collection au fond de mes poches....). L'UNEF a en effet une tendance à faire chier se battre pour tout et n'importe quoi. Un exemple pour les veinards n'ayant jamais mis les pieds dans une université : à la fac, ce cher syndicat a placardé des belles affiches "CONTRE LE VIOL". Je pense ramener mon marqueur pour ajouter en bas de l'affiche [applause]. Non car franchement une prise de position aussi risquée c'est juste wouaou ! Non vraiment fallait oser ! Qui l'eut cru... Bientôt nous aurons "CONTRE LE MEURTRE", "CONTRE LES GENOCIDES", "CONTRE LES CATASTROPHES NATURELLES QUI FONT BEAUCOUP DE MORTS dans les pays ayant beaucoup d'argent". Bref, des causes essentielles. Des fois tu te demandes...

 

Dernièrement, avait lieu les élections du congrès. Car voyez-vous, il faut dire qui sera à la tête de nos chers têtes blondes décolorées. Aussi fus-je donc convoquée pour qu'on m'explique deux trois trucs. (il faut savoir que je n'ai jamais été une des plus active... en fait ils m'ont trèèèèèèèès vite pris la tête) RDV fut donc pris. Une charmante demoiselle se mit alors à m'expliquer "donc tu vois à l'UNEF y a plusieurs tendances bien distinctes." Je ne pus retenir un "ah bah oui c'est vrai c'est tellement facile de réunir les étudiants, il me paraît essentiel de se subdiviser à l'infini".  L'expression de son visage avait quelque chose de foutrement drôle OO Si si jvous assure. Il fallut quelques secondes avant que son visage débeugue et qu'elle lâche "mais non mais c'est pas ça ! attends jtexplique parce que MOI tu vois depuis le début de l'année jsuis vraiment à fond dedans !" Car oui nous avons rejoint cette brillante.... chose au même moment. Amusant comme dans le même laps de temps nous avons pas du tout le même point de vue. Bref, je l'ai laissé faire son blabla de madame je suis trop à fond dedans et même que je vais changer le monde et ce jour là je me priverai pas pour te rappeler que c'est pas grâce à toi et même que ça sera la terreur et pouf guillotine. Je ne me gènai pas pour montrer un intérêt plus qu'enthousiaste... aux fils qui dépassaient du bas de mon jean. En résumé, bah y en qui veulent que des négociations, d'autres qui veulent que des pavés dans la marre ou les camions de CRS (en fonction de ce qui se présente, mais bon notez que les syndiqués ont au moins compris qu'il n'était pas intéressant économiquement parlant de bloquer la circulation des canards....) et la troisième qui dit que bon quand même faut un peu des deux (Bayrou powa). Cette dernière est majoritaire (comme Bayrou a toutes ses chancces aux présidentielles....). Au final elle ne me parle que de cette dernière tendance à laquelle elle appartient mais que non non elle essaie pas du tout d'influencer mon vote. Au bout d'un moment jla coupe "non mais jvais pouvoir les lire les textes des trois tendances ? _euh bah euh... on a envoyé notre extrait... _jveux pas un extrait d'un texte, jveux les trois textes, sinon je vote pas :D" Big up power dans ta face.Ah oui et on a eu une discussion passionnante où je rappelais que nous étions peut-être le syndicat majoritaire sur la fac mais n'avions absolument aucune écoute, nous étions contre le blocus et il a quand même été voté... "c'est pas les étudiants qu'ont voté le blocus ! C'est les indépendantistes et ils sont pas étudiants !". Apparemment nous n'avons pas assisté aux mêmes AG...

Bref, je recois plus ou moins les textes.... Arrive le jour du vite et même que je suis tellement incapable de trouver le bureau de l'UNEF par mes propres moyens (comprenez, le deuxième étage du bâtiment Erêve c'est juste beaucoup trop dur à trouver au bout de 7mois à l'université....) qu'on me fixe un point de rendez-vous... Mais c'était un piège !!!! Car là m'attendait un chevelu appartenant à la tendance des pavés.... Lui n'ont plus ne voulait en aucun cas influencer mon vote, of course not. Encore une fois je témoignais tout mon intérêt enthousiaste... aux jolis nuages qui passaient derrière sa tête. Jusqu'à "oui car tu vois nous on a des convictions !", moment où mon cerveau s'est rebranché pour un magnifique "c'est mieux dans un syndicat.". Puis on s'est à moitié engueulé parce qu'il me prenait la tête comme quoi pour les retraites et bah les étudiants ils auraient trop dû aller au casse pipe et moi de lui expliquer "mais l'UNEF n'a absolument aucune espèce de putain de crédibilité auprès des étudiants !!!!! Ils s'en balancent les étudiants, ils sont flippés et toi tu leur proposes d'aller se faire marave la gueule par des CRS pour défendre un truc qu'existera plus d'ici qu'ils y aient hypothétiquement droit ??? Revois ton discours électoral lapin, là c'est franchement mal barré." La leadeuse de la majorité qui m'applaudit et le monsieur partisan des pavés de la traiter de salope tout en disant que c'était profondément injuste qu'elle m'avait lavé le cerveau...

 

BIENVENUE A TROU DU CUL LAND

(par contre les toilettes sont en travaux,

merci pour cela d'utiliser celle du CHU à une station de métro de l'université)

 

Pour finir j'ai été cordialement invitée à un congrès à l'autre bout de la France 50€ tout compris même que j'ai le droit à une dispence. Je lui ai gentiment signalé que c'était mon budget bouffe pour le mois donc non.

J'hésite, je me désyndicalise ou je continue la rigolade l'année prochaine aussi ? Non parce que pris au second degré ça peut être foutrement tordant !

 

Engagez vous qui disait, engagez vous....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article