La pause 5 minutes qui en dure 30

Publié le par nobody's listening

BACK to BASICS

 

 

Aujourd'hui j'aurais pu avoir un blackberry gratuit.

Mais comme je suis trop gentille, j'ai préféré courir après le mec qui courrait après son bus pour lui rendre. 

Sur la neige fondue verglassée.

Puis j'ai laissé tomber. Et avec un mec barbu chelou on a voulu essayer de joindre un de ses contacts dans l'espoir que celui-ci signale au propriétaire du portable qu'il avait perdu son portable. 

Il était encore moins doué que moi, ce qui a renforcé ma théorie comme quoi il s'agissait d'un cro-magnon échappé de son glaçon suite à la dérive des icebergs dûe au réchauffement climatique parce qu'on met le chauffage trop fort quand il neige en hiver tout ça tout ça. Vivre avec un scientifique m'oblige à avoir dse pensées ultra précises.

Après qu'on lui ait plus niqué sa batterie qu'autre chose tout ça pour trouver le nom "papa" dans son répertoire, on l'a vu arrivé en fouillant chaque caillou enneigé dans l'espoir de trouver son précieux que nous lui avons rendus, soulagés comme pas possible. 

Parce qu'en plus on savait même pas où sont les objets trouvés à Rennes. 

 

Sinon :

_ma fierté du jour c'est que j'ai partagé ma table de RU avec des Japonais et que je comprenais des bouts de ce qu'ils disaient.

_ma prof d'anglais a validé mon sujet d'oral de fin de semestre. Je pense donc pouvoir dire sans me tromper que je serai la première universitaire à faire un travail sur Kane et Autumn.

_j'ai un boulot pour cet été. Lidl I'm coming back

 

 

Publié dans Headbang 'till death !

Commenter cet article