J'emmerde la féminité

Publié le par nobody's listening

Un article que j'avais promis à Nyo il y a déjà quelques mois... Vu que je me retrouve la seule fille du groupe skypien ces derniers jours... je souffre. Par pure vengeance je prends donc enfin le temps de pondre mon pavé (inutile je sais). Parce que là j'en ai marre.... Je pense dans pas longtemps on aura le droit au concours de la bite la plus longue avec photo portant la mention "sans retouche juré craché sur les seins de ma mère par le docteur Joubert" ! Quand les chattes ne sont pas là les matous se lèchent les couilles....

 

Une fois (de plus), je m'étais retrouvée impliquée dans une conversation sur la féminité. Sur le dit groupe skypien. Ca nous avait valu à Nyo comme à moi une belle crise d'urticaire tellement nous n'étions pas énervée.

Vous savez, ce genre de conversation qui commence toujours par "non les filles elles sont belles comme elles sont et elles peuvent faire ce qu'elles veulent" et finissent par "épilation maquillage vernis à ongle oui oui même quand elle cuisine et qu'elle sache repasser les chemises sinon la porte est là" (des fois même certains ajoutent "y en a plein qui veulent ta place")

 

A la base, Nyo et moi avions juste exprimé notre lassitude face au carcan dans laquelle "on" tente plus ou moins d'enfermer la femme et son image. Il paraît qu'on paranoyait. Il paraît.

En fait c'est plutôt amusant. Sur twitter, Emilie Autumn trouve très drôle de ressortir des publicités d'époque pour les corsets, les gaines et autre trucs invraissemblables dont je n'arrive pas à comprendre l'utilité première en fait. Dernièrement j'ai aussi eu l'occasion de regarder le film "le sourire de Mona Lisa". L'une de mes scènes préférées reste et restera celle où la prof pète son câble et présente durant son cours des publicités. La scène se finit sur le hurlement de désespoir de cette femme "une gaine qui vous libérera.... MAIS QU'EST-CE QUE CA VEUT DIRE ??" Bonne question non ? Le principe d'une gaine n'est-il pas d'écraser, d'applatir, d'applanir les formes féminines ? (payes ton vocabulaire DDE au passage) Et tant qu'on y est, les soutien-gorges affriolants qui peuplent les vitrines des magasins de lingerie (tout comme les espaces publicitaires d'ailleurs) font presque oublier qu'à la base il ne s'agissait ni plus ni moins que d'un truc ultra serré afin de maitriser le corps féminin. une fois encore. Que rien ne dépasse !

 

Ma mère racontait l'autre jour avec un sourire en coin que pendant longtemps, lorsqu'un enfant naissait malformé, c'était que la femme avait pris du plaisir lors de l'acte, ou que l'acte en lui même ne correspondait pas aux positions par l'Eglise (oups pardonnez moi, le pluriel m'a échappé). Il semble que le plaisir chez la femme c'est quand même such a shame. Une espèce de légende urbaine avant même l'invention de l'habitat urbain (oui je me trouve drôle). "Mais c'était avant" qu'on va me dire. Ahahaha ! Brave pitits moutons choupinous ! Tout le monde connaît le viagra, n'est-il point ? Vous connaissez un équivalent féminin ? Un paliatif qui permettrait aux madames de rebouster leur libido ? Nope ? Cherchez pas. Ca n'existe pas. Nos amis scientifiques commencent tout juste à se rendre compte que ça pourrait être intéressant d'aller y voir. (Désolée mesdames sous antidépresseur, vous allez encore rester sur le bas côté à regarder les camionneurs passer)

 

Ina-Ich : Poupée Chérie

Bon et aller, quelle image ? Donc on a dit : 1m80 (de jambe), 50kg et des seins comme ça (car nos amis les hommes sont toujours drôles dans les magasins de lingerie) (et au passage j'ajoute la touche ç à la liste des touches qui marchent mal). Barbie tu vas bien ? Il va falloir qu'on explique que ceci est biologiquement impossible.... Mais bon pas grave. Photoshop est une merveille. L'anorexie est une merveille. Le maquillage et le cancer de la peau qui va avec est une merveille. L'épilation à la cire et les tarifs qui vont avec est une merveille. Et de toute façon elle peut clamser jeune parce que passer 35 ces bêtes-là ça périclite, ça ride, ça vergeture, ça peau d'orange, ça blanchit, ça frigidifie, ça met des nappes à fleurs en toile cirée sur la table.

 

Donc oui, nous sommes d'accord, ceci n'est qu'une affiche publicitaire et on a tous (?) appris à faire la part des choses. On sait tous pour les montages, on sait tous que c'est pas possible. ON SAIT.  Pourtant, les répercutions existent. La conversation citée plus haut avait quand même était épique de connerie. Ils en était arrivés à la conclusion que "pas maquillée = prend pas soin d'elle". Donc mesdames si vous n'avez pas mis votre rouge à lèvre passer 30 secondes après la sonnerie du réveil c'est un gros fail dans votre face il sera considéré que vous ignorez jusqu'à l'existence du savon. (ça n'empêchera pas certains conjoints de se foutre de vous parce que vous avez rangé sur le rebord de la baignoire votre gel douche peau sensible, le savon pour la toilette intime, la crème hydratante post-épilation, le shampoing et l'après shampoing. Mais ne dites rien, la mauvaise foi est l'apanage de la femme. Il paraît.)

 

Amanda Palmer : Map of Tasmania

L'épilation !!! Oh oui l'épilation ! Vas y que jme marre un grand coup ! L'espèce d'évidence absolue. Vous avez déjà entendu les remarques que récolte une femme qui n'a pas épilé jambes ou aisselles dernièrement ? Et alors je parle même pas du maillot ! Suite à mon envoi collectif du clip ci-dessus à plusieurs amies, Julie s'est intéressée au sujet, surprise de découvrir que oui oui on pouvait épiler la zone à 100%. Elle avait fini par atterrir sur le site de veet qui proposait un chaaaaaaarmant petit jeu pour l'été. Vous arrivez sur la page, vous choisissez une petite minette (non non le clin d'oeil n'est pas gros), vous choisissez une méthode d'épilation. Je m'étais arrêtée à cet endroit du "jeu" par pur principe (et parce que j'avais mangé un bon repas le soir même ça m'aurait emmerdée de le vomir de dégoût). Mais Julie l'a fait. Résultat ? Si jamais vous oubliez un poil sur votre minette, vous avez perdu. Le mâl(e) ne voudra pas de vous. C'est drôle non ? MAIS C'EST QUOI CETTE PSEUDO REGULARISATION FOIREUSE DE CAUSE A EFFET ???? Dans pas longtemps on rajoutera une lettre au classique ASV, un P sans doute, pour pilosité.

 

Stupeflip : Gem lé moch'

Dans cette même conversation on avait le droit à "faut pas s'étonner d'être célibataire si les filles elles portent des jeans destroys et des t shirts larges !". J'aime les liens de cause à effet bidon !!! Je vois des couples avec madame en jogging adidas et cheveux gras, les yeux bouffis d'avoir pas assez dormi et un putain de coup de soleil sur les seins. C'est marrant elle a pas l'air seule. C'est marrant elle a pas l'air triste. C'est marrant il a pas l'air dégouté. Certains devraient arrêter de faire des généralisations de leurs goûts.Il y a des femmes magnifiques en robes et talons aiguilles sur les pistes de dance. Et il y a des femmes magnifiques en baggy sur scène chanteuse de death metal. Pourquoi devrait-on considérer que l'une de ces deux femmes est plus féminine que l'autre ? De quel droit ? Pourquoi faudrait-il erriger UNE représentation de la femme à laquelle toutes les patates née avec une paire d'ovaires devraient se conforter ? Une amie m'a dit un jour "j'ai des seins un vagin et mes règles tous les 28 jours, jvois pas ce qu'il faut de plus. Je suis une femme et je les emmerde." CQFD. 

 

Mais dans le fond, jmen fous, parce que les mecs, vous allez y venir. Vous allez bien voir l'effet que ça fait un corset. Déjà les représentations de l'homme, que ça soit dans les livres les films les affiches de pub se "normalise". Même Johnny Depp commence à se cantonner dans des rôles con-sensuels.

J'attends avec impatience ce jour là, où ces mêmes mecs viendront me dire comment que c'est chiant de se voir dicter sa façon d'être et d'être jugé à la moindre faute d'accord.

Ce jour-là, jme pèterai les cordes vocales de rire.

 

PS : le titre c'était un gribouillage dans la marge d'un de mes cours de socio de l'art...

Commenter cet article

Haku 24/08/2011 10:00


Bon thème, je ne puis qu'être d'accord... Et bien traité, j'aime beaucoup ton ironie et ton cynisme.
Mais pour le coup, "une faute?" non, plusieurs...Je pense que tu corrigeras, tu as dû l'écrire tard et vite, mais il te manque des mots, des accords, tout ça...