Et les pigeons mangent les vers

Publié le par nobody's listening

 

 

 

"Qui veut de moi et des miettes de mon cerveau ?"

 

Qu'il hurle au milieu d'une ribambelle de voix. Voyez-vous personne ne lui répond. Personne n'a compris qu'on leur parlait. Personne n'a compris qu'on leur posait vraiment une question. Personne n'a compris. Personne n'a compris.

Il dit c'est pas grave il réessaira. Les miettes il les donnera aux pigeons au pire. Les pigeons ont toujours faim. Les pigeons c'est la fin. Les vers c'est pas pour lui. C'est pas pour lui.

Il voudrait brader ce qui reste. Un bout de chair un bout de corde quelle différence ? Il réfléchit tranquillement au moment où il aura le dernier mot. Des mots il en a plein mais ce qui compte c'est le dernier. Ca il le sait. Il a bien été obligé de le comprendre. C'est comme ça.

Les pièces s'accumulent dans le chapeau. Enfin elles se rassemblent. On fait avec. Sa chanson personne ne l'écoute. Mais il aimerait bien savoir... Il en fera quoi des miettes ? Il. En. Fera. Quoi ?

Alors en attendant, il s'émiette un peu plus, s'effrite le long du manche de sa guitare. Il souffle le froid sur ses doigts et repart....

 

"Qui veut de moi et des miettes de mon cerveau ?"

 

La citation est tirée de la chanson...

Publié dans Musicale approximative

Commenter cet article