De fil en aiguillage aléatoire

Publié le par nobody's listening

Paupières lourdes

Tête cotonneuse

S'écrouler sur la table.

En silence

Suivre le lapin blanc

Et atterrir où on pourra...

 

La question n'est pas là.

 

Rebondir

Et se prendre les pieds

Dans le tapis.

Regarder le sol défiler...

 

Bande blanche bande blanche

Bande blanche

Bande

blanche

 

Se retourner l'estomac,

Comper les tâches

Sur la table

Et s'y écrouler

A nouveau.

 

La semaine dernière vous aviez dit que non.

 

Compter les secondes

Jusqu'à la fin

Estimer l'heure précise

A la fraction près.

A la friction d'après.

 

Et la fracture se fait.

 

Le fil se défait.

Les parques ont dit que non.

Et elles l'ont dit cette semaine.

 

Alors on se contrefout de ce que vous avez dit la semaine dernière.

 

S'écraser les paupières

Se mordre la conscience

S'accrocher

 

L'araignée court le long des fêlures du carrelage.

 

Compter les moutons

Aux pattes d'araignée

Difformées.

 

Criez messieurs dames

Criez.

 

Il y a sans doute autre chose 

Qui se passe.

 

Ils veulent aller vers autre chose.

La carte au trésor s'est froissé.

Et les panneaux indicateurs sont mensongers.

 

Les parques s'en foutent,

Et moi de même. 

Publié dans Entre deux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article