Court Forest, mais pense à regarder devant toi.

Publié le par nobody's listening

Car il suffit pas de claquer les portes

Encore faut-il qu'elles y soient pour qu'on sorte.

Car en entrant sur la carte le menu

Marque la bienvenue.

(Zebda : Mélée ouverte)

 

Spasmes et cauchemars toute la nuit. Avec réveil à la clé à chaque fois. Au final j'ai dû faire ma nuit par tranche de... cinq minutes. Dix grand maximum. Mis à bout à bout ça doit bien faire trois heures de sommeil. Nous sommes en dessous du minimum syndical. Bubulle en larme à peine le portable allumée, pas lu les cinquante pages pour l'analyse, sais pas où j'ai cours cet aprem (bâtiment A me semble... j'ignorais qu'il y avait des salles de TD là dedans....), pas payé l'analyse et en fait c'est over loin de la fac faut que j'achète des enveloppes et des timbres et j'ai juste ce qu'il me faut pour manger cette semaine, un exam à réviser pour mardi et puis marathon cours/théâtre vendredi....

 

And you push me to this state of

EMERGENCY

(Björk : Jöga)

 

Aller courage, mardi j'aurais peut-être le droit d'arrêter de courir. 

 

Commenter cet article