Complétez la suite logique : 32; 188; 730; ...

Publié le par nobody's listening

Femme pendule fais ton travail et laisse nous oublier !  Prends sur toi parce que nous on peut pas. On est fatigué et on a mal. Femme pendule porte encore un peu plus, juste un peu plus. Promis après on viendra t'aider. C'est une simple question de temps. Juste une question de temps...

 

Ils avaient fait cercle autour d'elle, la fixant de leurs yeux cernés. Plus personne ne dormait. Le marchand de sable ne pouvait pas fournir face au poids qui leur tombait dessus. Pandore se brisait les doigts d'effort sur la boîte qui ne pouvait plus contenir aucune douleur. Nostradamus se voyait envier sa place par Cassandre.

Alors que leur restait-il ?

 

Ils avaient fait l'inventaire et ils se trouvaient bien embêtés. Il restait un peu de sable et une étoile dont on ne savait quoi faire. Alors maintenant ?

 

Femme pendule fais ton boulot ! Tu vois bien plus rien ne marche ! La date fatidique va tomber. Et nous, on sait plus quoi faire. Débrouille toi, trouve et vite !

 

Il n'y avait pas besoin de lui rappeler. La femme pendule savait parfaitement ce qu'on attendait d'elle.Aujourd'hui encore il ne fallait pas pleurer. Elle n'avait pas le droit aujourd'hui.

Que fallait-il leur dire ?

Que ce n'était qu'un compte à rebours mal calculé ?

Que la fissure continuait de grossir en arrière plan ?

Que le sang ne s'était pas assaini depuis ?

Que malgré tous les efforts, l'acide continuait de couleur et qu'aucune larme n'arriverait à atténuer la blessure ?

 

Non, elle ne pouvait leur dire. Même si c'était vrai. Et même s'ils le savaient déjà tous.

 

Alors que faire ?

 

Cartographier la fissure ?

Recompter encore uen fois ?

Retrouver les cachettes d'avant ?

Recenser les angoisses ?

Et puis faire avec.

Encore une fois. Encore un jour de plus.

Un jour de moins avant la fin.

 

Cassandre riait quelque part très loin. Ou peut-être juste à côté. A moins que ça ne soit qu'un vieil échos dont on n'avais pas encore réussi à se débarrasser.

 

Il fallait couvrir le bruit. Alors tous ils chantèrent, et la femme pendule fit ce qu'on attendit d'elle : elle grava le long de son bras la nouvelle mémoire à conserver :

 

730 jours

Publié dans Chronique du vide

Commenter cet article