5h40 : le mp3 en mode aléatoire

Publié le par nobody's listening

Tu sais quel bruit ça fait de l'autre côté du mur du son ?

 

Cet espèce de vacarme qui prend aux tripes... Comme si ça n'allait jamais s'arrêter. Et jamais ça veut bien dire jamais.

La cission qui s'opère.... Délicat moment où on se demande si on ne préférait pas le silence...

 

Le tic tac rassurant des pendules de grand-mère revient en mémoire. S'impriment doucement contre le tympan. Léger murmure en bruit de fond. Comme ça juste pour voir. Et puis ça revient. La peur sourde qui planait dans la cuisine perdue au milieu des odeurs de tarte aux pommes. La vieille femme faisait tant d'efforts pour la cacher qu'on finissait toujours pas l'oublier. Mais elle était là. Cette peur de mourir, de disparaitre. Elle ne bougera pas de là avant la fin et on le savait. A chaque visite la grand-mère avait rajouté un tic-tac au concert grandiloquent de la maison. Et l'odeur de tarte aux pommes toujours plus fortes....

 

De l'autre côté du mur du son, il y a les coups de grosse caisse qui à l'occasion ressortent des nuits sans sommeil. A se demander si ça fait peur ou si ça rassure. Tout ça pour finir par les chercher à chaque concert. Les souvenirs d'enfance ça ne meurt pas comme ça... Ca résonne le long de la peau. Jusqu'au bout des doigts on se sent vibrer. Et tapper des mains pour un rappel. Juste ne pas penser que rock star c'est pas donné à tout le monde.

 

Derrière le mur du son, il y a les bruits de pas. D'un peu tout le monde. Et d'un peu personne aussi. Pas toujours facile de leur trouver un propriétaire. Bruit de pas vacciné et aimant jouer chercher maître affectueux pour longues promenades. Sinon ils vont se perdre au bout du couloir... Et au bout du couloir c'est l'euthanasie. Sans aucun recours possible. Les bruits de pas ont compté les jours sur les murs de la cage. Les grincements ont rempli l'espace. Et puis plus rien.

 

En réalité de l'autre côté du mur du son, c'est toujours la même chose. Les mêmes souvenirs gerbant. Juste qu'ils vont plus vite.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article