00h20 "I am alive"

Publié le par nobody's listening

Ce soir Pandore ne sait pas.

Entre brûler la boîte

Et renforcer les serrures

Le pendulier s'emmêle.

Variable Aléatoire

Equation déséquilibrée

Et le reste aussi.

 

Ce soir la femme pendule a mal au crâne

D'avoir trop compté

D'avoir trop mémorisé

D'avoir trop vu

Et d'aujourd'hui encore savoir

A quel point chaque blessure

Grouille encore dans l'interstice.

 

Les deux ne s'accordent pas.

La petite regarde la grande

Et la pense plus forte

Parce qu'encore en vie.

La grande regarde la petite

Et l'imagine plus forte

Car pas encore perdue.

 

Il reste du temps

Qui ne veut être diagnostiqué.

A aucun prix

N'accepte sa soumission.

Et de réponse il n'y a toujours pas.

 

La rumeur se répand.

Un murmure flotte dans l'air.

Une odeur qui ne trouve pas d'origine.

Vieilles remontrances

Et autres parjures

A l'heure des monstres

Seront plus vivants que jamais.

 

A fleur de nerfs,

Et la peau tendue,

La femme pendule attend

La nouvelle heure

Qu'à nouveau il faudra nommer.

 

A fleur de nerfs

Et la peau tendue,

De ses doigts trop habitués,

Pandore façonne les nouvelles serrures

Et perd déjà la clé.

Commenter cet article